nursing-personal
logo.png

Auteur Sujet: [M695] [2007] La diva defigurée.  (Lu 14043 fois)

Hors ligne Mr.Machin

  • Ragazzino
  • ***
  • Messages: 560
  • Aimant à enmerdes
    • M695
    • Chez Michelin
[M695] [2007] La diva defigurée.
« Réponse #255 le: 12 Juillet 2018 à 12:20:15 »
C'est probablement parce que ton M900 est équipé du premier modèle de boite à air et mon M695 de la boite à air des S2R et autres injectées récentes.  :wink:

Allez hop, sans transition changement d'injecteur !

On commence par soulever le réservoir et admirer le bô merdier qui se cache dessous :



Notez la gitanerie au scotch signe d'une prépa de QUALITAY.  :grin:
Et au passage, si la maréchaussée demande, mon gilet jaune est bien à bord...  :siffle:

En premier lieu on tombe le couvercle de boite à air et son filtre, puis on viens dévisser à la clef de 7 le collier de serrage entre la BàA et le raccord caoutchouc. On bosse sur des twin donc je précise pour Dédé qu'il faut le faire 2 fois, une fois à gauche et une autre à droite.  :grin:



On passe en clef de 8 pour venir retirer la vis de maintien de la boite à air, à l'avant sous le neiman.



Puis on vire la batterie et on démonte le bac avec une BTR de 4. Inutile de l'enlever complétement, il suffit juste de le reculer un peu pour laisser du champ à la boite à air.




Il ne reste plus qu'à tirer doucement  sur la boite à batterie pour faire sauter:

- Les deux colonnettes  de support qui sont maintenues au cadre par emboitement de tétons dans du caoutchouc.
- Les deux raccords BàA/corps d'injection.
- Et probablement la durite de drainage, située à l'avant près de la vis de 8

Voila le montage caoutchouc des colonnettes:



ATTENTION, comme on peut le voir sur la photo sous la BàA se situe une bobine d'allumage qu'il faut débrancher avant d'enlever complétement la BàA. Dans tous les cas à cette étape on procède doucement et si on sent que ça coince on ne tire pas comme un âne, on vérifie d'abord. J'ai en ma possession une belle BàA explosée parce que quelqu'un a essayé de tirer dessus comme un sourd en ayant oublié la vis de 8. (Non le quelqu'un n'est pas moi, je l'ai récupéré en casse comme ça.)

Et hop, on commence à avoir plus d'espace pour bosser :



Attaquons nous aux injecteurs, ils sont tenus par une vis Torx TT25:



Il suffit de la dévisser pour les libérer. il faut faire attention cependant, ils sont emboités dans le corps d'injection et dans la durite d'alimentation par des joints toriques qui souvent sont collés. Il faut donc tirer doucement dessus en leur donnant un peu d'angle dans un sens puis dans l'autre, mais SANS JAMAIS ne mettre de tension sur la prise. Elles sont très fragile et une fois qu'elle attrape du jeu vous avez une chance sur deux pour que l'injecteur soit mort !

Pour la même raison, on fait bien attention en débranchant la prise. Il faut d'abord faire sauter avec un petit tournevis plat l’agrafe métallique qui en fait le tour et maintien le branchement:



Si votre prise à pris du jeu vous pouvez tenter la réparation suivante :

- Mesure de la résistance de l'injecteur, si proche de 14.5 ohms, (ça peut être un peu plus selon la qualité du contact) il est bon, si la liaison électrique entre les deux bornes est rompu, il est mort.
- Recollage à l'araldite de la prise sur le corps d'injecteur pour le re-sceller en place.

Voila ce que ça donne réparé comparé à un injecteur en bon état:



On peut aussi voir ici la différence entre l'injecteur d'origine (blanc) et le hors spec (marron-crème), pourtant tous les deux référencés IWP 162.

Au passage, lors du démontage des injecteurs prévoir un chiffon car de l'essence va couler de la durite d'alimentation.

Au remontage, je graisse très légèrement (du bout du doigt) le joint qui se loge dans le corps d'injection, ça permet de faciliter un démontage futur, d'assurer un bon montage et de pouvoir régler l'angle de la prise sans forcer sur l'injecteur. Car oui, l'angle dans lequel est orienté la prise au remontage est important. Des creux sont prévu dans la boite à air pour laisser passer le câblage et il faut faire attention à ce que ça coïncide. Je ne graisse par contre pas le joint de la durite car je ne sais pas si ça ferait bon ménage avec le circuit d'essence.

Pour le remontage on procède à l'inverse en n'oubliant pas :

- De bien rebrancher la bobine d'allumage.
- De vérifier par l'intérieur de la boite à air que les raccords de corps d'injection sont bien en place pendant et après le serrage.
- De huiler très légèrement les tétons des colonnettes pour qu'ils rentrent dans leur caoutchouc sans les enfoncer.
- De rebrancher la durite de drainage (voir photo suivante).



Et TA-DA !



Bon la il manque les clips de verrouillage de la boite à air parce que je les ai oublié à l'appartement...  :rolleyes: